L’imperméable, E.GOUJON

19 Jan

Titre : L’imperméable

Auteur : Emmanuel Goujon

Edition : Vents d’ailleurs

Nombre de pages : 193

Résumé : Marcel exerce à la fin de la guerre, en 1945, un travail un peu particulier : il écoute et écrit les récits des rescapés de la guerre et des camps.

II raconte les tranches de vie de Jean, André, José et Yacob, Marguerite, Tiémoko, Jonathan, Klaus et de Sarah, son amour. Et toujours surgit un personnage, dans les endroits les plus improbables, vêtu d’un imperméable… Cet homme à la tête de ses cavaliers noirs se révèle un chef révéré, un justicier qui tue avec discernement, qui fait la guerre avec rage, un héros de tous les temps. II incarne tous ces combattants anonymes, guerriers sans nom et sans gloire.
II apparaît d’une guerre à l’autre, de 14-18 à l’Indochine, et partout surgit le même étendard, cet imperméable noir qui semble symboliser les héros oubliés de l’Histoire. Le doigt sur la sonnette dune porte, Marcel devenu vieux se pose cette question pour lui existentielle : l’homme à l’imperméable a-t-il existé ?

Mon avis : Tout d’abord merci à BOB et aux éditions Vents d’ailleurs pour ce partenariat !

A la fin de cette lecture, mon avis est plutôt positif. Je ne peux dire que j’ai adoré, mais j’ai quand même apprécié ce livre.

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, notamment parce qu’au début le personnage qui tient son journal, Marcel, n’a que 16 ans. L’écriture est donc simple, parfois même trop. De plus, j’ai trouvé cette première partie du livre longue et répétitive.

J’ai d’avantage apprécié ma lecture lorsque Marcel a commencé son enquête à propos de L’imperméable. On sent que Marcel mûrit au fil des années à force d’écouter ces récits de guerre, ce qui fait que sa façon de parler s’en ressent. D’ailleurs, j’ai trouvé ces passages intéressants du point de vue historique, on sent que l’auteur est bien informé. J’ai trouvé ces passages d’autant plus attrayants, car ils m’ont permis d’approfondir mes connaissances sur le rôle des colonies africaines pendant la guerre.

Petit à petit, l’enquête du jeune homme avance, et on découvre peu à peu qui est cet homme, appelé L’imperméable, jusqu’à cette révélation… J’avoue que je ne m’attendais vraiment pas à ça !

En ce qui concerne la fin, c’est la partie que  j’ai le moins aimé (avec le tout début). En effet, je ne l’ai trouvée pas très aboutie, et en refermant le livre, j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose pour boucler correctement ce récit.

Un avis plutôt bon donc, surtout en ce qui concerne les récits de guerre, dont certains sont très forts et émouvants. Petit bémol sur la fin.

Publicités

Une Réponse to “L’imperméable, E.GOUJON”

  1. lapublivore janvier 19, 2011 à 21:45 #

    Je partage complètement ton avis !! Sur tous les points, en fait, c’est intéressant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :