Les ombres de Philippe Bérenger

5 Juin

                                                                                                                                               

Titre : Les ombres

Auteur : Philippe Bérenger

Edition : Scrineo

Nombre de pages : 326

Résumé : Attentat dans le métro parisien : huit morts et des centaines de blessés. Un autre attentat échoue de justesse dans le métro lyonnais. Un groupe terroriste inconnu revendique ces actions et en annonce de nouvelles. La France bascule dans la psychose et, à Paris, le capitaine de police Franck Venel lutte contre sa propre paranoïa dans une société dépressive où le danger peut venir de partout. Surveillance, infiltration, filatures, planques,  » indics « , renseignements : en dépit des lourdeurs administratives, du travail routinier qu’on ne peut abandonner, de la gestion de son groupe hétéroclite et de sa vie privée, Franck Venel doit gagner la course contre la montre qui s’annonce mortelle. Les Ombres nous plonge dans le quotidien halluciné de fonctionnaires de police, derniers remparts contre la terreur aveugle… Une galerie de personnages bien campés, un thriller sombre et palpitant qui décortique la réalité et réserve bien des surprises. Y compris les plus mauvaises.

Mon avis : Dans ce roman, le lecteur suit, pendant 15 jours, un groupe de la DCRI (Direction centrale du Renseignement intérieur) qui tente de démanteler un nouveau groupe terroriste : Croissant noir. On suit ainsi l’enquête et on découvre les indices en même temps que les policiers. On découvre ainsi le quotidien de service de police, l’ambiance qui règne…  Une ambiance tendue, où les agents sont toujours sur le qui-vive, à l’affût du moindre indice. On suit également leurs relations, à l’intérieur mais aussi à l’extérieur du groupe.

Malgré un  roman fort intéressant et instructif, j’ai mis beaucoup de temps à le lire et à suivre cette enquête. J’ai eu un peu de mal à me souvenir des personnages, qui sont nombreux, même si leur description est faite en tout début de roman.

En conclusion, un livre qui m’a appris pas mal de choses sur la DCRI mais auquel je n’ai pas accroché plus que ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :