Les fantômes de Saïgon – John Maddox Roberts

6 Fév

 

Résumé : Après avoir fait partie de la police de Los Angeles, Gabe Treloar travaille à Knoxville comme détective pour l’agence Investigations Carson. Il est contacté un jour par Mitch Queen, avec lequel il faisait équipe dans la police militaire à Saigon, en 1968. Devenu producteur de cinéma à Hollywood, Queen veut engager Gabe pour démêler une étrange affaire. En pleine préparation de Rue Tu Do, un film sur le Vietnam qui aborde la question brûlante des prisonniers de guerre et des portés disparus, il a reçu une lettre anonyme menaçant de mort acteurs, techniciens et réalisateur au cas où le film serait tourné au Vietnam. Comme un tel chantage risque de décourager les producteurs, Queen voudrait bien en connaître les auteurs. Déjà la star féminine du film, Selene Gibson, a engagé Connie Armijo, une femme détective qui va faire équipe avec Gabe. Ce séduisant duo ne doit pas perdre de temps pour trouver une piste car Queen reçoit une seconde lettre lui ordonnant de stopper définitivement son projet. Cette fois, elle est signée Martin Starr, un nom qui va faire resurgir chez Gabe de douloureux souvenirs liés à son séjour à Saigon. La guerre du Vietnam apparaît en permanence sous un aspect singulier rarement traité dans le polar. En effet, alternant l’enquête, Gabe évoque son travail militaire à Saigon en 1968 lorsqu’il fut confronté aux trafics organisés par les déserteurs américains, surnommés fantômes. Une peinture surprenante de la corruption dans l’armée et à la CIA.

 

Mon avis : 

On rencontre ici le personnage de Gabe Treloar, un ancien flic reconverti dans l’investigation privée. I  est contacté par un ancien compagnon d’armes devenu producteur de cinéma prénommé Mitch Queen. Ce dernier voudrait tourner à Saigon un film sur la guerre du Vietnam. Cependant, on apprend qu’il a reçu des menaces qui pourraient avoir un lien avec son passé commun avec Gabe. En effet, ils étaient tous les deux conscrits en tant que policiers militaires en 1968, au moment de l’offensive du Têt.

En lisant le résumé, je ne m’attendais pas à lire un livre aussi original. En effet, en plus du récit de l’intrigue comportant énormément d’action, on se retrouve également confronté aux tourments des personnages, touchés par exemple par leur passé. Je n’ai jamais lu de livre sur la guerre du Viêtnam, et cela m’a fortement intéressé de découvrir ce passage de l’Histoire à travers ce roman. Le fait que l’auteur, John Maddox Roberts, ait été mobilisé au Vietnam est un point positif pour l’histoire car cela ajoute de la réalité au roman.
J’ai trouvé l’écriture simple, sans fioritures, et cela m’a largement suffi. En effet, je pense qu’un récit narrant des évènements historiques n’a pas besoin de superflu… Un livre que je conseille !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :