Histoire d’Alice, qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un) de Francis Dannemark

3 Juil

 

 

Résumé :

Paul a cinquante-six ans. Il vient de perdre sa mère. À son enterrement, il rencontre la soeur de celle-ci pour la première fois. Il ne connaît d’elle que son prénom, Alice. À soixante-treize ans, sa tante ne lui apparaît pas comme une vieille dame. Elle est séduisante, un peu mystérieuse et, surtout, pleine de vie et de fraîcheur. Elle invite son neveu à venir la voir à son hôtel et là, en face à face, elle va lui raconter son incroyable existence. Alice fait partie de ces êtres rares qui ont vécu dix vies en une seule. Et s’il est vrai que tous les hommes sont mortels, les maris d’Alice le sont tout particulièrement : elle est veuve pas moins de huit fois ! La vie d’Alice n’est pas un roman, c’est une série romanesque qui nous emporte, nous enchante et nous fait voyager durant cinquante ans autour du monde au rythme de ses joies mais aussi de ses peines, qui, de façon peu commune, la bouleversent mais sans la détruire ou la rendre amère. Car Alice s’adapte au cours des choses, elle réfléchit peu. Dit toujours oui aux chances qui s’offrent à elle. Légèreté ou sagesse ? C’est ce que Paul va découvrir tandis qu’Alice ouvre pour lui la malle de ses secrets. Dans cette comédie dramatique au charme très « british », on suit le parcours extraordinaire d’une femme attachante qui, au fil de ses mariages et de ses rencontres, va découvrir, et nous avec elle, les choses de la vie : l’amour, le sexe, les relations avec autrui, la perte et la faculté de reconstruire, et par-dessus tout l’émerveillement.

 

 

Mon avis :

La première rencontre entre Paul et sa tante a lieu lors de l’enterrement de la mort de Paul. C’est un lien très fort qui va se mettre en place immédiatement entre ces deux personnages. Alice va alors raconter à son neveu l’histoire de sa vie, remplie d’aventures qui commence pendant la Seconde guerre mondiale en Belgique.  On apprend qu’à 16 ans, elle a perdu son fiancé Pierre, qu’elle devait épouser. Elle rencontrera par la suite Henri, son premier mari, et pas le dernier ! En effet, Alice se retrouvera veuve à plusieurs reprises, mais jamais elle n’empêchera l’amour de refaire surface. Ainsi,Paul connaîtra à travers le récit de sa tante sa vie entière, et ses nombreux maris !

J’ai trouvé l’écriture de Francis Dannemark très agréable à lire. On fait la connaissance dans son roman d’un personnage assez original : Alice, toujours gaie et optimiste. Très attachante, elle est pour moi un très bon modèle : il faut profiter de la vie sans s’apitoyer sur son sort.

 

Publicités

Une Réponse to “Histoire d’Alice, qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un) de Francis Dannemark”

  1. kimysmile juillet 3, 2013 à 12:14 #

    Il a l’air sympa 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :