Silas Marner, George Eliot

3 Oct

 

 

Résumé :

George Eliot, de son vrai nom Mary Ann Evans, est avec Dickens et Thackeray le plus grand romancier anglais du XIXe siècle, le chef de file de cette lignée superbe de femmes écrivains qui illustrèrent alors la littérature d’outre-Manche : Jane Austen, Mrs. Gaskell, les sœurs Brontë. Politiquement « radicale », passionnée de problèmes philosophiques et sociaux, vivant en union libre avec un homme marié, George Eliot incarne aussi le premier refus de la condition « surnuméraire » de la femme et de tous les tabous de la société victorienne. Histoire d’un tisserand, d’un « cœur simple » qui meurt et renaît à l’amour, « Silas Marner » nous introduit au cœur le plus profond, savoureux et sensible de l’Angleterre rustique, avec ses commères, ses auberges, ses libertins de village et ses illuminés.

 

Mon avis :

Je n’avais jamais lu de roman écrit par une femme anglaise du XIXeme siècle et j’ai vraiment été surpris par cette lecture.

Tout d’abord, la description du village avec ses règles, ses coutumes, montre parfaitement comment se déroulait la vie à l’époque. D’un côté, les riches, de l’autre, les pauvres.

Ensuite, c’est l’histoire entre deux personnages : Godfrey Cass et Nancy Lammetere qui m’a étonné. En effet, j’ai trouvé cela un peu trop « histoire à l’eau de rose ». Heureusement que l’histoire entre Marner et Eppie est, à mon avis, plus intéressante.

Même si ça n’a pas été un coup de coeur, j’ai apprécié découvrir ce classique.  Peut-être devrais-je davantage me laisser tenter par ce genre littéraire qui je pense, cache bien des chef d’oeuvre !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :