Pierres enchantées de Rodrigo Rey Rosa

1 Juin

Résumé :

« Guatemala, Amérique Centrale. Le pays le plus beau, les gens les plus laids »

Un garçonnet est renversé par une voiture. Par crainte des repésailles, l’automobiliste s’enfuit ». C’est le début d’un récit fascinant sur le surgissement du mal. Rodrigo Rey Rosa le débusque dans les paroles de l’ami qui trahit l’ami, dans les mensonges de la mère qui n’aime pas son enfantr, dans le machisme de l’homme d’affaires sans scrupules, dans les combats quotidiens des démunis pour tromper leur faim.

Faisant alterner les points de vue sur un rythme haletant, dans une langue tantôt sèche, tantôt d’une grande sensibilité, il se révèle l’un des plus solides romanciers de la littérature latino – américaine actuelle.

Mon avis :

J’aime beaucoup lire des romans évoquant des civilisations étrangères. Ici, l’action a lieu au Guatemala, berceau de l’empire maya, civilisation que j’apprécie beaucoup. Le contexte est plutôt sombre, puisque nous sommes au coeur des trafics en tout genre, au milieu des gangs.Le roman est très bien construit, je ne m’attendais pas du tout à lire ce que j’ai découvert.Tout en découvrant un pays que je ne connaissais très peu, j’ai lu un très bon polar qui m’a fait passer un agréable moment, c’est tout ce qui fait l’originalité de ce roman que je vous conseille sans hésitation !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :