Les douze enfants de Paris de Tim Willocks

21 Juil

Résumé :

23 août 1572. De retour d’Afrique du Nord, Mattias Tannhauser, chevalier de Malte, arrive à Paris. Il doit y retrouver sa femme, la comtesse Carla de La Pénautier, qui, enceinte, est venue assister au mariage de la sœur du roi avec Henri de Navarre. À son arrivée, Mattias trouve un Paris en proie au fanatisme, à la violence et à la paranoïa. La tentative d’assassinat contre l’amiral de Coligny, chef des réformistes, a exacerbé les tensions entre catholiques et protestants. Introduit au Louvre par le cardinal de Retz, Mattias se retrouve bientôt au cœur des intrigues de la Cour et comprend très vite que le sang va couler dans les rues de Paris.
Dans une capitale déchaînée, où toutes les haines se cristallisent, Carla est impliquée au même moment dans une terrible conspiration. Plongé dans un océan d’intrigues et de violences, Mattias n’aura que quelques heures pour tenter de la retrouver et la sauver d’un funeste destin.

Tim Willocks est sans aucun doute l’un des plus grands conteurs de notre temps. Avec un souffle épique qui évoque Alexandre Dumas, il nous donne ici un roman inoubliable qui, se déroulant sur vingt-quatre heures, capture toute la folie d’un des plus terribles épisodes de l’histoire de France.

Mon avis :

J’attendais beaucoup de ce roman et peut-être en attendais-je justement trop. Tout commençait bien puisque j’appréciais beaucoup le décor qui nous était présenté : nous étions plongés dans le Paris du XVIe siècle. Ce qui m’a dérangée le plus, c’est que la plupart du récit est constituée de violence. Bien sûr, cela s’explique par le contexte historique (la Saint-Barthélémy), mais j’ai surtout trouvé cette violence redondante. Cela fait que j’ai eu beaucoup de mal à terminer ce roman, parce que j’avais l’impression de sans cesse relire la même chose.  Heureusement, j’ai beaucoup apprécié les personnages et ils m’ont permis de m’accrocher un peu au récit.

Un roman qui promettait beaucoup mais qui aurait sans doute du être raccourci (en supprimant notamment quelques scènes de violence !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :