Musique, Danielle Steel

14 Avr

9782258134959web

Résumé : Carpe diem.Seule et déprimée après le décès de son mari, Stephanie ne sait plus que faire d’elle-même. Bill lui a pourtant été infidèle et leur relation s’étiolait. Elle accepte à contrec?ur de partir en vacances avec deux couples d’amis et passe un séjour doux-amer. Sur la route du retour, sous l’impulsion du moment, elle se rend à Las Vegas. Après tout, personne ne l’attend plus chez elle. Elle découvre les paysages uniques du Grand Canyon et fait la rencontre de Chase, un homme charmant avec qui elle prend plaisir à discuter. Gracieusement, il lui offre des billets pour un concert. Ce n’est que plus tard qu’elle comprend qu’il n’est autre que Chase Taylor, grande star mondialement connue de la musique country. Et quand il lui propose de l’accompagner en tournée, Stephanie accepte. Après tout, personne ne l’attend plus chez elle…

 

Mon avis :

Comme toujours quand je lis un roman de Danielle Steel, j’ai passé un très agréable moment. En effet, elle nous propose une fois de plus une romance originale ponctuée de nombreux rebondissements

Dès le départ, le lecteur est pris dans le récit. 3 couples sont présentés, au sein desquels l’amour est plus ou moins présent. Très rapidement, les évènements s’enchainent : ici, pas question de s’ennuyer au début du roman !

La plume de Danielle Steel est tellement légère qu’elle parvient à nous faire ressentir les émotions des personnages.

J’ai beaucoup apprécié le clin d’oeil à la musique country, qui donne une touche d’originalité au roman. Et de plus, on a l’impression de se trouver au coeur des Etats-Unis !

Si vous n’avez encore jamais lu de roman de Danielle Steel, je vous conseille de foncer !

Publicités

L’inconnue de Queen’s Gate D’Anne Martinetti

14 Mar

cvt_linconnue-de-queens-gate_4320

 

Résumé :

A l’entresol du grand hôtel particulier londonien de la famille Hewes, Beth Huntly règne sur les fourneaux et trois servantes, d’une main aussi ferme que talentueuse.

Un soir d’hiver apparemment comme les autres, alors qu’elle se rend au jardin pour, comme à son habitude, fumer discrètement un cigare, elle fait une macabre découverte : le corps d’une femme, inconnue, gît dans le labyrinthe, un poignard planté dans le cou.

Très vite, les soupçons se portent sur le valet indien au service de Lord Hewes. Après tout, n’est-ce pas lui qui a offert l’arme du crime, un kriss malais, au maître de maison ?

Mais Beth ne croit pas à la culpabilité de Rajiv – qu’elle connaît particulièrement bien puisqu’elle partage régulièrement avec lui l’exiguïté de sa petite chambre de domestique…

La jeune femme au caractère volontaire est bien déterminée à découvrir qui a commis ce meurtre.

 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé me plonger dans ce roman, dont l’action se déroule à Londres, en 1899.

Ce sont deux narrateurs qui nous racontent l’histoire : Beth Huntly, l’héroïne et un narrateur extérieur qui permet de découvrir tout ce que Beth ne sait pas.

J’ai trouvé le récit très intéressant car l’auteur apporte plein d’informations supplémentaires concernant les lieux, la vie à l’époque, les personnages historiques…

Si vous appréciez les romans d’Agatha Christie, vous trouverez dans ce roman quelques clins d’oeil. Par exemple, la gouvernante se prénomme Miss Westmacott, nom sous lequel Agatha Christie publiait certains de ses romans.

J’ai hâte de lire la suite !

Piste noire d’Antonio Manzini

10 Mar

couv69826169

 

Résumé :

Séducteur, corrompu, sarcastique, Schiavone est aussi antipathique qu’attachant. Le genre de héros qu’on adore détester…

Le commissaire Rocco Schiavone est romain jusqu’au bout des ongles : snob, macho et ronchon, il est doté d’un humour noir dévastateur. Muté à Champoluc dans le val d’Aoste, il vit son départ en province comme un exil. À son corps défendant, il doit quitter sa paire de Clarks adorée pour porter de répugnants après-ski et considère ses nouveaux collègues comme des ploucs.
Peu après son arrivée, on trouve le cadavre d’un homme sur une piste de ski, écrasé sous une dameuse. Accident ou meurtre? Quand le médecin légiste découvre un foulard dans la gorge de la victime, le doute n’est plus permis. Schiavone se plonge alors dans une enquête rocambolesque, freiné par son ignorance, voire son mépris, de la région et de ses usages. Mais certains habitants de cette vallée hostile et glaciale trouvent grâce à ses yeux. Notamment une habitante : la somptueuse Luisa Pec…

 

Mon avis :

Si vous souhaitez rencontrer un personnage haut en couleur, je ne peux que vous conseiller de lire ce roman ! En effet, Schiavone, le préfet, est un personnage au premier abord pas très sympathique, arrogant… et pourtant il est extrêmement drôle ! Et puis surtout, au fond de lui, il a une certaine humanité. L’auteur a très bien travaillé son personnage, puisqu’on le découvre petit à petit, ce qui maintient une certaine tension dans le récit.

Ici, ce n’est pas l’intrigue qui est primordiale, dans ce premier opus. C’est plutôt un polar d’ambiance, et ce qui compte est plutôt les lieux et les personnages. Et je dois dire que l’auteur se débrouille plutôt bien, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !

Questions Réponses La France / Le potager de Philippe Godard et Sylvie Baussier

8 Mar

tl1ra1gr2unujol6r8bux4fcljm394x450     2-vA0AEjpIhDNmW0JbXL6YCsSk0@395x450

Résumé :

Comment la graine sait qu’elle doit pousser ?Comment plante-t-on une pomme de terre ? Pourquoi met-on les carottes à côté des poireaux ? Pourquoi les tomates ont-elles besoin de piquets ? A quoi ça sert de ratisser la terre ? Que mangent les limaces ? Quand faut-il récolter ?… 60 questions pour tout savoir sur le potager ! Et sur chaque double page, un petit jeu de « cherche et trouve ».

D’où vient la devise « Liberté, égalité, fraternité » ? C’est quoi, une démocratie ? Qui a inventé la langue française ? Quelles sont les grandes villes ? Que fête-t-on le 14 juillet ? Où est le stade de France ? Pourquoi on supporte son équipe au foot ? Pourquoi un coq ? Est-ce que les bananes poussent en France ?… 60 questions sur la France ! Et sur chaque double page, un petit jeu de « cherche et trouve ».

 

Mon avis :

J’apprécie beaucoup ce genre d’albums, à l’intérieur duquel les enfants trouveront un grand nombre de réponses aux questions qu’ils peuvent se poser.

Ici, ils découvriront tout ce qu’il faut savoir sur le potager. Ils comprendront également la France, ses coutumes, ses valeurs…

De belles illustrations, des explications claires, ces livres sont à la portée des enfants à partir de 5 ans.

 

Les racines du sang de Natacha Calestrémé

6 Mar

ob_1d4c08_racines-sang-alibin-michel

 

Résumé : 

Un homme est retrouvé assassiné d’un coup de couteau à la jugulaire dans le parking sous-terrain de l’immeuble où vit sa maitresse. Une rose est enfoncée dans la plaie et du sucre est découvert dans la gorge de la victime… Assez vite, un deuxième puis un troisième cas apparaissent, présentant le même modus operandi.
S’agit-il d’une vengeance familiale, professionnelle ou la signature d ‘un tueur en série ?
De l’Afrique au prise avec Ebola, en passant par des magouilles de laboratoires, de manipulations et de guerre des polices, on s’aventure avec délectation dans un enchevêtrement de pistes, formidablement rythmées, et l’on retrouve l’attachant major Yoann Clivel, avec ses zones d’ombre et son passé douloureux qui s’ouvre enfin à ses perceptions extrasensorielles.

Mon avis : 

J’ai trouvé que l’intrigue de ce roman était très bien menée, avec un suspense présent tout au long du récit. D’ailleurs, on accuse tour à tour chacun des personnages au fil de la lecture.

J’ai beaucoup apprécie le voyage que m’a permis cette lecture. En effet, l’enquête se joue au niveau international, tout est en mouvement ce qui donne un récit dynamique.

Petit bémol pour l’intrigue que j’ai parfois trouvée un peu complexe à comprendre. Bien qu’elle s’inscrive dans un cadre réel, j’ai parfois eu du mal à y croire.

Enfin, le dénouement m’a un peu déçue. En effet, je l’ai trouvé un peu trop banal. J’en attendais peut-être trop !

Un roman qui devrait plaire aux amoureux des polars !

Mon imagier-flap des animaux de Chaekmajung

6 Jan

51eb8osl27l-_sx195_

 

Résumé :

Plus de 160 flaps à manipuler pour développer le langage et jouer avec les animaux !

Des devinettes et des jeux pour stimuler l’acquisition du vocabulaire.
Un classement par thèmes : la savane, la ferme, les petites bêtes…
Des grandes scènes remplies de détails à observer.
Des infos pour tout savoir sur ses animaux favoris.

 

Mon avis :

Voilà un livre intéressant qu’est Mon imagier-flap des animaux !

Adressé aux petits de 2 à 5 ans, cet imagier, très ludique et original, change des imagiers classiques que l’on connait tous. Comme son titre l’indique, ce livre se compose d’images d’animaux et de flaps à soulever. C’est bien fait, l’occasion d’enrichir le vocabulaire des enfants.  Les petites devinettes, les définitions et autres informations sont à la fois simples et intéressantes (même pour les adultes) !
Plusieurs thèmes y figurent  tels que dans la savane, à la ferme, dans les bois, les animaux marins etc.

Un album que l’on peut utiliser souvent, feuilleter et partager avec l’enfant pour le plaisir de découvrir de nouveaux mots.

Tout de même, Mon imagier-flap des animaux donne envie de connaitre les autres livres de cette même collection (tel que Mon imagier-flap pour apprendre) et de s’amuser tout en se cultivant !

Fables d’Esope illustrées de Susanna Davidson

7 Déc

51wco10q7ll-_sx195_

 

 

Résumé :

Un beau recueil de fables d’Ésope, superbement illustrées par Giuliano Ferri, dont Le corbeau et le renard, La tortue et le lièvre, Le garçon qui criait au loup, La poule aux œufs d’or… Les enfants ne se lasseront pas de ces récits distrayants et de la morale qu’ils expriment. Un beau livre à offrir, avec ruban marque-page et couverture mousse, que les enfants auront du plaisir à lire et relire.

 

Mon avis :

Quand on pense Fables on pense à La Fontaine , qui en fait s’est inspiré d’Esope Esope qui a vécu dans la Grèce Antique .
Esope ce sont des petits textes en prose contrairement à La Fontaine qui écrit en rimes.
Comme La Fontaine, Esope évoque des animaux dans ses fables. Comme La Fontaine, ce sont bien nous les humains qui sommes visés, ce sont nos travers, tous sans exception qui sont représentés.
Ce recueil compte 36 fables. Les enfants vont pouvoir découvrir ou redécouvrir les fables traditionnelles ou moins connues superbement illustrées !

Des caractères assez grands pour que les plus jeunes lecteurs puissent commencer la lecture seuls, des graphismes magnifiques et pleins de couleurs !

Un très beau livre, couverture mousse, 19,2×15,2 cm, avec une illustration de couverture très réussie ! Un magnifique ouvrage à offrir à tous les enfants pour leur permettre de découvrir de grandes fables !