#Scoop, de Yann Le Poulichet

22 Avr
612wzcstjel-_sx195_
Résumé :
Yann Le Poulichet est un garçon taquin. Chaque semaine depuis plus de quinze ans, ce journaliste à lunettes épingle avec jubilation les petits travers des stars dans les pages de Voici. Une occupation discutable qui lui a permis de découvrir l’envers du décor de la presse people. Objet de nombreux fantasmes, cet univers à la fois réjouissant et crapoteux sert de décor à #Scoop. Un premier polar qui lui ressemble : drôle et mordant.

 

Mon avis : 

Je lis très rarement ce genre de romans (polar) mais je dois dire que j’ai passé un excellent moment avec celui-ci ! J’ai beaucoup aimé l’univers proposé par l’auteur, à savoir celui de la presse people. En effet, nous suivons une enquête qui a lieu dans ce milieu si particulier. J’ai trouvé cela très original, ce qui a grandement participé au plaisir que m’a procuré cette lecture. De plus, l’écriture de l’auteur est très agréable à lire. Un petit plus également pour l’humour présent dans ce roman !

Publicités

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban (album illustré)

23 Jan

harry_potter_and_the_prisoner_of_azkaban_illustrated_edition_-_jim_kay

Résumé : Sirius Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée à Poudlard. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?

 

Mon avis :

Je vous laisse imaginer la joie que j’ai pu éprouvé, étant une grande fan de la saga Harry Potter, quand j’ai découvert ces albums illustrés !

Le Prisonnier d’Azkaban est l’un de mes tomes préférés. Cet album est vraiment magnifique : une couverture rigide et très travaillée, et surtout des illustrations à couper le souffle !

Les illustrations de Jim Kay sont vraiment magnifiques, elles s’adaptent parfaitement à l’univers d’Harry Potter. Je pense que Jim Kay a su retranscrire à la quasi-perfection l’image que je me faisais de l’histoire avant de voir les adaptations cinématographiques.

Ce qui est sûr, c’est que j’avais hâte de tourner chaque page de cet album pour découvrir une nouvelle illustration. Et le plus, c’est qu’il n’y a pas seulement quelques illustrations par ci par là, mais toutes les pages sont décorées ! Parfait pour se plonger dans l’univers aux côtés des personnages !

Les chroniques de Zi (T1), Jean-François CHABAS

22 Jan

9782092574928

 

Résumé : Au royaume des Mille Lacs, une sorcière enlève le bébé princier. Elle s’apprête à le dévorer, quand, soudain, l’enfant l’interpelle…
Bien des années après, dans un village, Phelan, un adolescent expert au maniement de l’épée, tombe amoureux fou de la farouche princesse Nara. Il lui a suffi de l’apercevoir, alors qu’elle venait visiter les Mille Lacs depuis son lointain royaume des Trois Vagues. Or le cheval de la princesse s’est emballé et l’a entraînée dans les Monts Jaunes, à la merci de l’Ogre qui y règne… Personne n’est jamais ressorti vivant de ces montagnes.
Mais Phelan ne peut abandonner l’amour de sa vie. Il se met en route pour sauver la princesse, accompagné de son meilleur ami Turi, aux cheveux bleus, dont la force n’a d’égale que la susceptibilité. Avant même d’atteindre les Monts Jaunes, leur route est truffée d’obstacles et de rencontres plus inquiétantes les unes que les autres. Sans compter que, sur leur chemin, plane l’ombre d’une mystérieuse sorcière…

 

Mon avis :

En lisant la quatrième de couverture de ce roman, j’en attendais beaucoup ! Le premier quart du roman raconte l’enlèvement d’un jeune prince par une terrible sorcière. J’ai trouvé cette première partie un peu longue car je m’attendais à beaucoup d’aventures, et finalement il ne restait que très peu de pages après ce qu’on pourrait appeler la présentation de l’univers et des personnages (qui soi dit en passant sont vraiment très bien présentés et surtout bien travaillés !). D’ailleurs, l’univers peint par l’auteur m’a véritablement conquise : on y trouve des ogres, des sorcières, des fées et même des souris tueuses ! Vous avez compris : l’auteur nous plonge dans un univers digne des contes de Grimm… Je pense que si le cadre n’avait pas été aussi attirant, je n’aurais pas autant apprécié ma lecture, et pour cela, je félicite l’auteur !

J’ai désormais très envie de replonger dans cet univers !

Le gâteau de Ouistiti, de Cécile Bergame

16 Nov

81tfk54tozl

 

Résumé : Tout comme son papa, Ouistiti veut faire la cuisine. Aidé de son amie la Souris, il décide de préparer un gâteau au chocolat et à la confiture. Aujourd’hui, il veut tout faire tout seul : verser la farine dans le saladier, casser les oeufs… et surtout croquer les morceaux de chocolat !

 

Mon avis : 

Voici un livre-CD que j’ai beaucoup aimé. Il est plein de tendresse et d’humour. Ce qui fait son originalité, c’est le mélange cuisine-musique. Les enfants prendront beaucoup de plaisir à suivre les aventures des deux petits personnages dans la cuisine.

En ce qui concerne les illustrations, elles sont de Cécile Hudrisier et je les ai trouvées vraiment très jolies .Elles sont très délicates !

 

J’ai beaucoup apprécié trouver en fin d’ouvrage les partitions des musiques du CD ainsi que les gestes des comptines proposées tout au long de l’histoire.

 

Une belle découverte !

C’est bizarre de François Soutif et Chiche Alain

11 Juil

51x7ylh6ktl-_sx195_

 

Résumé :

« Catastrophe ! Un déménagement ! Nous sommes envahies ! » La vie de trois grand-mères est chamboulée par l’arrivée d’un nouveau voisin. Bruits étranges, drôles d’odeurs…mais que se passe-t-il en face ? «C’est bizarre, oui, BIZARRE !»

 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé cet album, dans lequel l’enfant est transporté dans l’imagination de trois grand-mères. Elles vivent paisiblement jusqu’à ce qu’un individu bizarre emménage en face de chez elles.

J’ai apprécié les nombreuses références aux contes classiques, notamment au Petit Chaperon rouge.

La phrase « C’est bizarre » est reprise tout au long du récit, ce qui permet à l’enfant d’accrocher au récit, d’y participer.

Enfin, les illustrations sont très réussies !

 

 

Black Iris de Leah Raeder

10 Juil

41t0-dcp2bol-_sx195_

 

Résumé :

Laney Keating est une adolescente marginale. Depuis que sa mère s’est suicidée, elle voit bien que son père est dépassé par les événements et, en dehors de la littérature et la poésie, son seul réconfort est son petit frère Donnie, qu’elle adore. Au lycée, elle est souvent moquée et les rumeurs courent sur sa sexualité. Entre alcool et drogues diverses, Laney, révoltée par l’hypocrisie du monde qui l’entoure, explore toutes les limites. L’année suivante, lorsqu’elle tombe dans un piège qui la ridiculise sur les réseaux sociaux et fait ressurgir les vieilles rumeurs, son univers bascule. C’est Armin, son seul ami, un garçon passé maître dans l’art de la perversion, qui la sauve. Laney nourrit alors une haine violente pour ceux qui l’ont attaquée et décide de se venger. Elle embarque dans sa virée sanglante Armin et la sensuelle et féroce Blythe dont elle est amoureuse. Puisque Laney est une bad girl aux yeux de tous, le trio infernal va se montrer à la hauteur de sa mauvaise réputation. Black Iris est le récit d’une vengeance terrifiante et machiavélique, et des dangers de la manipulation.
Mon avis :

 

Attention, avant de démarrer la lecture de cet ouvrage, vous devez savoir qu’il s’agit d’une histoire difficile à lire : actes illégaux, scènes de sexe… Vous risquez d’être chamboulé !

L’auteur est parvenue à m’emmener au coeur de son récit, à me faire perdre à plusieurs reprises mes repères. Et quelle surprise quand j’ai compris où elle voulait en venir ! L’auteur m’a complètement manipulée, j’ai été vraiment bluffée.

L’univers de ce roman est assez noir, parfois choquant mais également très poignant. Je relirai très certainement des romans de cet auteur car elle m’a vraiment épatée !

 

N’oublie pas mon petit soulier de Gabriel Katz

3 Juil

41ruhdz5jsl-_sx210_

 

Résumé :

En acceptant ce job de Père Noël aux grands magasins, Benjamin Varenne ne s’attendait pas à déclencher un cataclysme dans sa petite vie de comédien raté. Beau gosse, séducteur, il va flasher sur la seule fille de Paris qu’il aurait mieux fait d’éviter comme la peste. Il faut dire que Victoire, cette petite blonde irrésistible, n’est pas la gosse de riche qu’elle a l’air d’être, mais la femme d’un mafieux albanais, qui ne plaisante pas avec le code d’honneur.

Happé dans un engrenage de luxe et de violence dont il ne maîtrise pas les rouages, Benjamin va devoir improviser et, contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas ce qu’il fait de mieux. Des palaces parisiens aux îles paradisiaques du golfe de Thaïlande, il va vivre le Noël le plus mouvementé de sa vie…

 

Mon avis :

En ce début de mois de juillet, j’avais très envie d’une lecture détente. Ce livre fut un très bon choix puisque j’ai passé un excellent moment en compagnie du personnage principal, Benjamin.

 

Je suis très vite entrée dans le récit. Il est rempli d’humour et on prend beaucoup de plaisir à suivre le personnage de Benjamin, qui s’est mis dans un sacré pétrin ! On veut savoir comment il va s’en sortir, ce qui fait que les pages du roman se tournent très rapidement !

 

J’ai beaucoup apprécié également le mélange des genres : en effet, il s’agit d’un thriller humoristique. Et il faut dire que l’auteur a particulièrement bien réussi à lier ces deux genres !

 

 

Une lecture parfaite pour cette période estivale, que je vous recommande vivement !